LE MOUVEMENT PERPETUEL EXISTE !... Je l'ai inventé ! ;c)

Le sarcophage "magique" d'ARLES sur TECH se remplit d'eau, régulièrement et sans explication logique, tout en remplissant du même coup la communauté scientifique de perplexité !
Evidemment, certains "incrédules" trouvent l'explication qui leur convient, dûssent-ils pour cela transgresser eux-même les lois naturelles de faits et causes qu'ils ne comprennent pas !...

Laissez moi vous conter une petite histoire...
Un de mes amis et moi-même, il y a une vingtaine d'années, avions mis au point un dispositif, intitulé "Delta T4", destiné à produire de l'eau liquide là où il n'y en a pas sous cette forme. Dispositif matériel entièrement statique, je le précise, et ne comportant donc aucune pièce en mouvement, il ne pouvait y avoir de perte d'énergie par dissipation due au frottement ou autre. Ce dispositif utilisait (- un peu comme le mur de Félix Trombe - pour les spécialistes) la capacité de certains corps à se refroidir d'eux-même SOUS la température ambiante moyennant un traitement de surfaces approprié des différents éléments. Il s'en suivait un échange thermique par rayonnement naturel, aboutissant à condenser l'eau atmosphérique (la vapeur d'eau) contenue dans l'air. Il y a de l'eau partout, même en quantité minime dans l'atmosphère des déserts les plus secs en apparence. Et comme la "valeur" de l'eau est fonction de sa disponibilité liquide, inutile de préciser l'intérêt économique, écologique, et humain, que pourrait avoir un tel procédé. Nous n'avions eu aucune difficulté à obtenir les brevets français et européen, puis américain, en vue de l'exploitation de ce procédé, malgré l'examen attentif des ingénieurs vérificateurs. Brevet européen 08501248

Nous nous voyions alors déjà riches et célèbres, pourquoi pas "Prix Nobel" de Physique pour cette invention qui pouvait "faire refleurir les déserts" !... Pourtant, quand il a fallu passer au stade de la fabrication d'un prototype, ce fut une autre paire de manches...
Nous n'avions aucun moyen financier, c'était en pleine "crise économique" des années 80. Sur intervention de la Chambre de Commerce locale, l'Université (contre petite subvention) nous prèta des locaux et quelques élèves de section scientifique pour réaliser un premier modèle sommaire en vue de mesurer les flux et échanges, sous la conduite de leurs "professeurs"...
Quelle ne fut pas notre surprise alors, de voir se dresser contre notre projet les doctes universitaires qui prétendirent que nous enfreignions le second principe de la Thermodynamique (conservation de l'énergie), que ça ne pouvait pas fonctionner, que nous avions réinventé le "Nième" Mouvement perpétuel !... etc... Braves gens... Ils nous ont scié les pattes !
Pourtant c'est notre propre inexpérience qui nous a le plus fait de tort, car près de vingt ans plus tard, nous n'en serions pas resté à l'avis de ces messieurs... Ils n'oubliaient en effet que deux choses toutes bêtes :
1) notre dispositif ne comportait aucun mouvement mécanique matériel ;
2) il ne constituait pas un système "fermé" mais "ouvert" et recevait son énergie de l'ambiance elle-même (vents, soleil, atmosphère).
Aurait-il fallu que nous osions, pauvres inventeurs, remettre en cause le "savoir" de professeurs diplômés ?

Devant la difficulté à faire admettre la chose à ces "savants", et celle bien plus grande encore à trouver un partenaire industriel dans cette époque difficile, nous avons abandonné à contrecoeur et surtout à bout de finances personnelles, le projet d'exploitation de ce brevet. Bien qu'il soit maintenant du domaine public, je tiens les explications à la disposition des scientifiques intéressés. Depuis vingt ans, certains auront peut-être évolué ?

Ma conclusion personnelle ?
Une chose m'amuse et me désespère à la fois : quand quelqu'un invente ou découvre quelque chose de nouveau, il doit toujours, pour valider sa découverte, en référer à un spécialiste (généralement un universitaire) qui sera commis comme "expert en innovation" pour vérifier les prétentions de l'inventeur... Mais comment peut-on être "expert en innovation" sans avoir la capacité d'inventer soi-même ? Par définition, une innovation est une chose jusque là inconnue qui ne saurait avoir "d'expert" !
Les mystères de la nature sont à classer dans le même registre de l'Inconnu, qu'on ne sait expliquer mais dont on doit apprendre...
Les frontières de la Science sont faites pour être repoussées en permanence, mais les préjugés suivent-ils ?... Merci de raconter vos propres expériences.

J.M.


Message reçu le de soliris@hotmail.com

Bonjour,
Je suis du Nouvel Age, et j'ai juré silencieusement, comme tous les adeptes de l'âge nouveau, de nous passer des interdits de la science, y compris de ses postulats les plus coriaces.
Le 1er postulat : "rien ne se perd ni ne se crée, tout se transforme".
INFORMATION CONTRADICTOIRE : le big bang lui-même
Le second postulat : "un système tend toujours vers le désordre".
INFORMATION CONTRADICTOIRE : les lois du chaos
Il existe une loi de l'expansion de l'énergie en un point donné, comme il existe une loi d'éparpillement de l'énergie à partir d'un point.
Voyez déjà la précision que nous apportons dans nos réponses : vous-mêmes ne parlez vaguement que de "système tendant toujours vers le désordre", pour ce qui concerne le deuxième aspect du même principe fondamental.
Nous sommes structurés dans nos observations, dans le recueil d'informations que vous refusez même de prendre en compte.
Nous reprenons la théorie qu'Einstein a abandonnée à tort, après avoir incorrectement analysé l'expérience de Michielson et Morlay sur l'existence de l'éther.
Espoir pour vous : Higgs, avec la prédiction de son fameux boson synthétique, semble pouvoir le fabriquer à partir d'un champs qu'il suffit d'agiter...
La science pour elle-même n'est peut-être pas tout-à-fait dans l'ornière, mais en attendant, nous menons nos propres travaux.
Nous n'avons pas de comptes à rendre, pas de diplômes à honorer, ni de professeurs à respecter, ni de budgets à justifier.
Nous pourrons visiter les étoiles, même si le commun des mortels pense encore qu'il a besoin de vous pour y arriver.
En ce moment, nous construisons un moteur perpétuel extrêmement simple ,selon le principe d'Archimède (la roue de Syracuse).
Même si ça ne fonctionne pas, la somme des données que nous possédons nous donnera accès à l'immensité de l'énergie disponible qui nous entoure et nous anime..
Sans rancune, et merci de nous interdire tout ce que vous voulez.
à plus ,
soliris

Webmaster :Comme vous y allez ! Je n'interdis rien du tout, sauf justement de profiter d'un forum pour faire du prosélytisme pour une secte quelconque, et vous vous présentez vous même comme un "adepte" du Nouvel Äge que vous mettez en avant !... De grâce, un peu de modération. Pour votre information, la théorie du "Big Bang" comme source de l'Univers est aujourd'hui sérieusement contestée par un certain nombre de scientifiques qui ne se revendiquent pas nécessairement du "Nouvel Âge". Comme quoi il n'est nul besoin de faire partie d'un "mouvement" pour en créer... ;c)
Pour autant, je trouve tout de même votre message intéressant pour les arguments exposés. Développez donc un peu SVP. Nous sommes là pour en discuter justement, mais calmement, sans griefs envers les uns ou les autres. Merci.


Anti-Zèliens, à vos claviers !  

Texte à insérer ... 

Votre adresse électronique 

Si vous désirez garder votre adresse électronique confidentielle  non  oui  

 

Documentation Internet :

ARLES SUR TECH et La Thermodynamique
http://www.zetetique.ldh.org/sarc_arles.html
http://www.cathares.org/arles-sur-tech-intro.html
http://club.telepolis.com/genedan/mag/arlestech/arles.htm
http://www.chez.com/cidn/arles.html
http://www.unice.fr/zetetique/articles/sarco_condensation.pdf
http://psiland.free.fr/connexes/sarcophagearles/janv1959/doc.html
http://www.unice.fr/zetetique/articles/sarcophage.html
http://www.sciences.univ-nantes.fr/physique/perso/blanquet/thermo/thdex.htm
http://www.ifrance.com/fsp-faq/corps/th0001.html
http://www.sciences.univ-nantes.fr/physique/enseignement/DeugA/Physique2/