L'ASTROLOGIE est-elle une science ?

J'ai horreur des amalgames, artifices trop souvent utilisés par les détracteurs et les imbéciles pour passer un sujet à la trappe. Ne confondons donc pas "l'Astrologie" qui peut se vouloir prédictive au plan calendaire sans préciser la nature des événements, et "la Divination" qui n'avance aucune datation quant aux événements qu'elle annonce.

L'Astrologie est-elle une "science" ? Assurément NON ! Il y a en effet une marge de taille entre la "science" et le "savoir" car ce qui caractérise une "science" est la reproductibilité des expériences, impossible par définition en Astrologie. Les pourfendeurs de billevesées s'engouffrent dans la brèche pour claironner à qui veut l'entendre que c'est donc une pure arnaque.
Problème classé alors ? Pas si simple !...
L'astrologie est sans aucun doute un "savoir", un savoir empirique hérité de centaines de générations successives et datant d'une lointaine époque ou observation, science, et conscience de vivre selon des cycles naturels étaient étroitement réunies dans une même brume religieuse.
Mais ce savoir sert-il vraiment à quelque chose puisque les résultats de ces interprétations paraîssent trop souvent aléatoires ? Voilà la vraie question.

A l'heure des computers, nous devrions être beaucoup plus réceptifs à ces calculs de cycles qui ne sont pas autre chose que des correspondances statistiques par rapport à des dispositions géométriques personnalisées. Notre "Science" devrait davantage étudier les interactions éventuelles avant que de condamner cette pratique sans vérification sérieuse. Les vendeurs d'horoscopes industriels ont vite compris qu'ils gagneraient beaucoup de temps à utiliser l'ordinateur. Il y a donc une logique absolue dans cet "art" qui mériterait une étude approfondie du point de vue de l'Université.
D'un autre côté, si l'on peut admettre une influence certaine des astres sur le comportement des choses terrestres inanimées (marées, volcanisme), pourquoi pas sur le vivant (croissance des plantes, etc.) et donc sur les gens ? Il reste tout de même le problème de "l'interprétation" de cette influence qui, elle, ne relève plus des lois de la gravitation. Influence d'autant moins probable que le "ciel" des astrologues n'a absolument plus rien à voir avec le ciel des astronomes qui a beaucoup dérivé depuis quelques millénaires à cause du déplacement du point vernal...

Alors ? Quelle crédibilité accorder encore à ce savoir ancien si plus rien ne le relie à notre monde actuel ? J'attends les explications des spécialistes.

J.M.

 


Anti-Zèliens, à vos claviers !  

Texte à insérer ... 

Votre adresse électronique 

Si vous désirez garder votre adresse électronique confidentielle  non  oui  

 

Quelques "ressourcelleries" Internet :

http://www.para-psychologie.qc.ca/radiesthesie.htm
http://www.eternis.com/clients/sourcier_europe/sourciers02.htm
http://perso.club-internet.fr/favarelp/sources.htm
http://www.officieldelavoyance.com/sante/radiesthesie.htm
http://psiland.free.fr/dossiers/attenants/sourcellerie/sourcellerieframe.html
http://sgeurope.multimania.com/Pages/geo__.htm
http://www.elements.nb.ca/theme/energy/ron/ron.htm
http://www.multimania.com/eracless/sourcier.html
http://www.multimania.com/eracless/radies.html